Économie participative

Les personnes et la planète doivent avoir une valeur égale, voire supérieure, aux profits à court terme. Dans ce nouveau paradigme, les entreprises qui aident toutes les communautés à guérir et à prospérer sont récompensées. Une économie participative, centrée sur les parties prenantes, est le triple résultat en action, un système dans lequel le bien-être humain et environnemental est essentiel.

Qu’est-ce que l’économie participative ?

L’économie participative est un nouveau système économique dans lequel les décisions des entreprises profitent à tous les individus et à la planète. Ce système est différent du capitalisme actionnarial où les entreprises se concentrent sur le profit à tout prix. L’économie participative est un concept que nous avons également appelé « capitalisme participatif » dans nos précédents travaux, rapports, articles et autres. Le terme « économie participative » est souvent qualifié de « capitalisme participatif » par la presse ou d’autres organisations, mais l’économie participative va plus loin et fait appel à un changement de politique pour démanteler activement les systèmes, politiques et pratiques injustes.

Une économie participative exige des entreprises qu’elles créent de la valeur pour de multiples parties prenantes, notamment les travailleur.euse.s, les client.e.s, les communautés, l’environnement et les actionnaires. Elle permet aux dirigeant.e.s d’entreprise de prendre des décisions responsables et durables en tenant compte de l’impact qu’elles ont sur les parties prenantes, au même titre que la création de valeur financière. Cela se fait par des changements tangibles dans la gouvernance d’entreprise, les lois, les règlements et les incitations. Les investisseur.euse.s agissent en tant que propriétaires responsables en gérant leurs portefeuilles de manière à avoir un impact positif sur la société et l’environnement.  

Le changement de gouvernance et l’amélioration de la transparence sont des éléments fondamentaux de l’économie participative. Pour modifier le résultat des décisions afin que les entreprises opèrent de manière responsable et durable, nous devons changer les règles qui régissent ces décisions. La gouvernance des parties prenantes permet aux entreprises de s’engager et d’être tenues responsables de l’intégration de l’impact des parties prenantes dans leur processus décisionnel, de l’équilibre entre le profit et l’objectif, et de la création de valeur pour toutes les parties prenantes.

warehouse of a B Lab company

Pourquoi l’évolution vers une économie fondée sur les parties prenantes est-elle essentielle ?

Le capitalisme est le système économique le plus puissant qui ait été créé. Pourtant, dans sa forme actuelle, il ne parvient pas à répondre aux aspirations de milliards de personnes et aux besoins d’une planète qui se réchauffe. Nous nous trouvons à la croisée des chemins d’une crise mais aussi d’une occasion extraordinaire. Le capitalisme est à un point de non retour.

La déconnexion entre les besoins des personnes et de notre planète, d’une part, et le comportement des entreprises et les règles qui les régissent, d’autre part, a conduit à l’accroissement des inégalités et de l’exclusion, au déclin de la dignité des classes ouvrières et moyennes et à une crise écologique existentielle. 

S’il fallait une preuve supplémentaire, les crises jumelles de la pandémie de COVID-19 et de l’injustice raciale prouvent que les modèles d’entreprise actuels n’offrent ni la résilience ni les chances équitables dont nous avons besoin pour une société prospère et juste. Grâce à cette modification des lois, des règlements et des incitations en matière de gouvernance d’entreprise, les entreprises seront des partenaires dans l’effort de résolution de ces crises plutôt que des obstacles au progrès.  

Nous savons qu’il ne suffit pas qu’un petit groupe d’individus s’engage volontairement à servir toutes les parties prenantes. L’action individuelle ne peut venir à bout de l’omniprésence structurelle et culturelle de la recherche du profit à tout prix. Nous devons passer de la primauté de l’actionnaire au capitalisme participatif.

collage of the US Capitol building

L’histoire du mouvement de l’économie et du capitalisme participatif

Pour aider les entreprises à changer la façon dont les décisions sont prises et nous faire évoluer vers une économie participative, B Lab a créé l’entreprise à mission. Elle a connu un élan transformateur :

  • 2010

    Le Maryland adopte la première loi sur les entreprises à mission

  • 2012

    La loi californienne sur les entreprises à mission entre en vigueur et Patagonia choisit le statut d’entreprise à mission

  • 2013

    Le Delaware adopte une loi sur les entreprises à mission

  • 2015

    La législation sur les entreprises à mission est adoptée en Italie

  • 2017

    Première introduction en bourse d’une entreprise à mission

  • 2019

    B Lab lance une initiative visant à formuler un programme politique plus large axé sur le passage de la primauté de l’actionnaire au capitalisme participatif

  • 2020

    • Printemps: 
      • Lemonade et Vital Farms entrent en bourse
      • Danone adopte l’entreprise à mission en France 
    • Septembre : B Lab publie « From Shareholder Primacy to Stakeholder Capitalism » (De la primauté des actionnaires au capitalisme participatif). 
    • Novembre : B Lab U.S. et Canada s’associe à The U.S. Impact Alliance pour rédiger un mémo appelant à une initiative de la Maison Blanche sur la croissance économique inclusive.
    • Décembre : B Lab U.S. et Canada et la Coalition de la Maison Blanche partagent la proposition d’une initiative de la Maison Blanche sur la croissance économique inclusive avec l’équipe de transition Biden-Harris.
  • 2021

    • Janvier : Veeva Systems et Amalgamated Bank organisent un vote pour adopter le statut d’entreprises à mission. 
    • Avril : Lancement public de la proposition pour l’initiative de la Maison Blanche sur la croissance économique inclusive avec Darren Walker, président de la Fondation Ford. 
    • Juin : B Lab U.S. et Canada et les entreprises B Corp certifiées soumettent des lettres à la Security and Exchange Commission en faveur de la divulgation obligatoire des données climatiques. 
    • Août : La Chambre des représentants envoie une lettre à la Maison Blanche pour soutenir la proposition d’une initiative de la Maison Blanche sur la croissance économique inclusive. 
    • Septembre : Les sénateurs Warner, Van Hollen et Feinstein envoient une lettre. 
    • Décembre : La déclaration annuelle de Blackrock sur la gestion des investissements recommande 5 changements de politique ; le 5e, un soutien à la conversion en entreprise à mission.
warehouse of a B Lab company

La gouvernance des parties prenantes en pratique

Nous ne changerons pas les résultats tant que nous ne changerons pas les règles qui régissent les décisions des entreprises. Toutes ces entreprises sont légalement devenues des entreprises à mission et sont responsables de plus que de simples bénéfices.

CRÉDIT: Happy Family Organics

« Happy Family Organics est une entreprise B Corp certifiée depuis 2011 et une entreprise à mission depuis 2017. Notre acquisition par Danone en 2013 a été la première étape d'un voyage collaboratif d'apprentissage et d'amélioration, car notre statut d’entreprise à mission et notre engagement envers nos parties prenantes ont inspiré le reste de Danone à suivre notre exemple. Danone a maintenant adopté un engagement légal de finalité au niveau mondial, connu sous le nom d' « Entreprise à Mission » en France, et a l'ambition d'être entièrement certifiée dans toute l'entreprise d'ici 2025, signalant au monde qu'elle se concentre sur la création de valeur pour les parties prenantes en plus des actionnaires. Happy Family est fière d'être une entreprise certifiée B Corp, et continue à plaider, à pousser pour le progrès et à faire une différence pour un meilleur lendemain pour les bébés du monde entier. »

— HAPPY FAMILY ORGANICS

Patagonia

CRÉDIT: Patagonia

« Les défis auxquels nous sommes confrontés en tant que société nécessitent un leadership. Patagonia est devenue l'une des premières entreprises à mission californiennes en 2012, afin d'inscrire légalement nos valeurs environnementales et sociales de longue date dans les fondements de notre entreprise. Nos statuts exigent que nous fassions face aux menaces environnementales urgentes en investissant nos ressources, en tant qu'entreprise en pleine croissance, dans des organisations environnementales à but non lucratif. Le fait d'être une entreprise à mission nous rend responsables non seulement de notre mission mais aussi de notre militantisme - pour sauver notre planète. »

— PATAGONIA

De la primauté de l’actionnaire au capitalisme participatif : un programme politique pour un changement de système

Nous sommes à la croisée des chemins. Avec une pandémie mondiale et des crises économiques qui touchent toutes nos communautés, nous devons faire un choix sur la façon de reconstruire. Reprendrons-nous nos activités comme si de rien n’était ? Allons-nous opter pour une reprise économique qui profite à quelques-un.e.s, souvent au détriment de la sécurité et de la sûreté du plus grand nombre ?

Au-delà des lignes de partis, des secteurs privé et public, au-delà de la rue et des salles de direction, nous devons trouver une nouvelle voie. Une voie qui nous mette sur la voie de la réalisation de la promesse fondatrice de ce pays [des États-Unis] – une promesse encore non réalisée pour un trop grand nombre.

Grâce à des modifications législatives et réglementaires, nous pouvons instaurer une gouvernance obligatoire des avantages sociaux et étendre les responsabilités fiduciaires des investisseur.euse.s afin de protéger les intérêts généraux de leurs bénéficiaires. C’est un objectif ambitieux mais réaliste. Avec des partenaires de toute industrie et de tout horizon politique, nous pouvons bien mener à ces changements pour construire une économie plus résiliente.

Télécharger De la primauté des actionnaires au capitalisme des parties prenantes

Trois ambitions audacieuses pour l’économie participative :

Changer les règles

Accélérer l’adoption des idées de politiques de B Lab pour passer de la primauté des actionnaires à l’économie participative.

Mener une action collective en faveur d’une économie participative

Collaborer avec les dirigeant.e.s d’entreprises et d’organisations à but non lucratif pour encourager la transition vers une économie basée sur les parties prenantes. 

Redéfinir le leadership

Encourager les entreprises à adopter le statut d’entreprise à mission afin de démontrer comment les entreprises peuvent créer de la valeur pour les parties prenantes et les actionnaires.
Three Bold Stakeholder Capitalism Ambitions

Comment les entreprises peuvent agir sur les politiques

Changement individuel

Adoptez le statut d’entreprise à mission et mesurez, gérez et rendez compte de votre impact sur toutes les parties prenantes

Changement structurel

Travaillez avec nous pour demander au Congrès et à l’administration de prendre des mesures définitives pour passer à un système économique centré sur les parties prenantes.

Changement culturel

Parlez aux investisseur.euse.s, employé.e.s, avocat.e.s, client.e.s et décideur.e.s politiques. Discutez de la manière dont une transition vers une économie centrée sur les parties prenantes peut créer de la valeur commerciale tout en aidant à résoudre d’importants problèmes sociétaux et environnementaux

Why and How Become a Benefit Corporation

Pourquoi et comment devenir une entreprise à mission

En s’inscrivant en tant qu’entreprise à mission, les entreprises rejoignent des sociétés très respectées. Elles sont à l’avant-garde d’un mouvement croissant visant à changer les règles du jeu.

Les entreprises à mission conservent toutes les vertus de la société pour l’agrégation et l’allocation du capital, mais éliminent les excès des pratiques du 20e siècle qui privilégiaient les profits au détriment de notre avenir commun. Le modèle fournit un système d’exploitation qui renforce la confiance. Il montre aux investisseur.euse.s et aux entrepreneur.euse.s de tous les secteurs d’activité à quoi ressemble et comment se comporte le futur Fortune 500. 

Les entreprises à mission : 

  • Réduisent la responsabilité des administrateur.trice.s
  • Maintiennent les droits des actionnaires et pourraient augmenter l’accès au capital aligné sur la mission.
  • Reçoivent un soutien bipartisan. 
  • Instaurent la confiance en renforçant la réputation de leadership. 
  • Gagnent la course pour les talents et les client.e.s. 
  • Sont résilientes.

Le « Board Playbook » : Le cas et le processus d’adoption de la gouvernance à mission. Il s’agit du guide le plus pratique à ce jour pour les sociétés constituées dans l’État du Delaware qui souhaitent adopter la forme la plus élevée de gouvernance par les parties prenantes : devenir une DE Public Benefit Corporation (PBC), une forme d’entreprise à mission. 

L’objectif de ce guide est d’aider les dirigeant.e.s, les investisseur.euse.s et les administrateur.trice.s à s’orienter vers l’adoption du statut de PBC. Nous espérons que ce guide servira de ressource pour préparer les conversations nécessaires et présenter des exemples de la façon dont le marché a réagi à l’idée d’une obligation fiduciaire élargie qui est une composante inhérente d’une économie participative. 

Télécharger Le Board Playbook 

Promouvoir une économie centrée sur les parties prenantes

Comment s'associer à B Lab États-Unis et Canada

Découvrez comment vous associer à nous pour stimuler l’économie participative ou comment soutenir les stratégies de nos partenaires.

De la primauté de l'actionnaire au capitalisme actionnarial

Ressources et histoires connexes.

  • 17 B Corps de la mode éthique: des vêtements durables produits de manière équitable

    En savoir plus
  • 4 mesures que les entreprises peuvent prendre pour s’engager à atteindre l’objectif « neutralité carbone 2030 » et agir contre la crise climatique

    En savoir plus
  • Comment Patagonia et Allbirds donnent le ton dans leur parcours de leaders du développement durable

    En savoir plus
  • Une mise à jour de B Lab sur notre engagement dans la lutte contre le racisme et JEDI : catalyser le changement pour aller plus loin

    En savoir plus